Critique de Attack On Titan 2

Alors que la saison 3 de l’Attaque des Titans sortira en juillet de cette année avec 24 épisodes, voila qu’Omega Force se décide à retourner au delà du mur Maria avec une suite à son Attack On Titan Wings Of Freedom. Avec un 2 derrière, est-ce que le studio avait de l’ambition lors du développement ou c’est juste pour surfer sur le phénomène et engranger du bifton ? Ressortons donc notre équipement tri-dimensionnel et replongeons nous dans l’univers atypique de Shingeki No Kyojin.

attack_on_titan_2_critique.jpg

Avant propos

A_O_T_ 2_20180504200415.jpg

L’an dernier, je m’étais plongé dans le 1er opus avec un immense plaisir (d’ailleurs, retrouvez sa critique à cette adresse) mais à nouveau, je vous préviens sur la présence quasi obligatoire de spoils. Donc, si vous ne connaissez pas l’oeuvre, je vous la conseille de toute urgence. Et je la conseille aussi car je ne répète pas forcément les mêmes propos, histoire d’éviter une répétition. Bref, lisez ma critique du 1er avant de lire celle de cette suite. Certains et certaines ont attaqué cette suite sans avoir fait le 1er au préalable. Pour ma part, mon point de vue sur Attack On Titan 2 se base sur le fait que j’ai consacré environ 80 heures sur le 1er opus. De plus, je me focalise avant tout sur le mode scénario, sachez qu’il y a aussi un mode bonus qui vous permet d’incarner les personnages de l’oeuvre à travers des champ de bataille (avec en prime un mode coop-multijoueurs) et un mode Géhenne à la difficulté exacerbée (au moment de débloquer le mode, le jeu prend bien le temps de vous prévenir de la difficulté). Bref, c’est rempli à ras bord.

A_O_T_ 2_20180504195920.jpg

Appelation d’Origine Titanesque 2 le retour du titan pas content

A_O_T_ 2_20180504200755.jpg

2 ans après un 1er opus perfectible mais vraiment surprenant du côté du gameplay, voilà qu’Omega Force revient avec une suite. Pour ma part, même si je vais au rythme de la diffusion de l’animé, un jeu pareil est quasiment obligatoire. C’est ce qu’on pourrait appeler du fanboyisme et j’assume parfaitement. Bref. Attack On Titan 2 débute alors que le titan féminin se trouve dans l’enceinte du mur Sina, soit à la fin de la saison 1, un narrateur vous raconte alors qu’il a trouvé le journal d’un des soldats du bataillon d’exploration et se décide alors à vous raconter l’histoire de ce soldat lambda. Et ce soldat lambda, c’est vous. Vous vous incarnerez donc vous même et vivrez les événements des saisons 1 et 2 aux côtés des personnages bien connus de l’oeuvre. Les cinématiques en vue FPS sont une réussite et l’immersion dans la peau de votre personnage se fera pratiquement immédiatement puisque, assez tôt et vous le verrez, les cadets fraîchement sorti de formation vont devoir partir en mission dans l’enclave de Trost pour entretenir les murs, et c’est à ce moment là que le Titan Colossal revient pour y refoutre le bordel, exactement comme 5 ans auparavant (je ne vais pas vous ressortir le scénario par contre), alors dans la confusion, tout les soldats sont livrés à eux même et doivent donc se battre contre les titans, vous aussi du coup. Dès lors, cette suite révèle son caractère. Sans le vouloir, vous vous illustrerez dans les combats contre les titans. Le 1er chapitre de cette suite qui couvre donc la première moitié de la saison 1 sera l’occasion de vous faire prendre beaucoup d’expérience, de vous (re)mettre dans le bain et de dérouler la nouvelle direction de ce Attack On Titan 2 puisque Omega Force souhaite nous proposer les missions du scénario à travers des chapitres et le quotidien d’un soldat du Bataillon d’Exploration à travers les missions d’exploration, ce qui vous occupera un sacré paquet d’heures. A la suite de reprise du mur Maria et du coup d’éclat de la part de l’humanité (qui aura coûté pas mal de vies humaines), vous êtes repéré par Hansi, la scientifique du bataillon d’exploration. Pris sous son aile et toujours considéré comme un cadet, vous participerez à vos premières missions aux côtés du bataillon dans des quêtes annexes qui ont toujours le même but, vous faire trucider des titans par paquets de quarante douze. L’occasion pour vous d’engranger de l’expérience et renforcer votre équipement tout en développant votre sens du relationnel avec vos camarades. Il faut aussi savoir que le mode scénario est découpé en deux puisque vous alternez entre les missions qui relatent l’oeuvre et vos missions optionnelles qui le sont pas vraiment, car vous êtes un petit peu forcé de les faire si vous souhaitez progresser entre chaque chapitres scénarisés, qui se focalisent sur la saison 1 et 2 de Shingeki No Kyojin. Mais rassurez vous, au bout d’une dizaine de missions d’exploration, la partie scénario se débloque et vous pourrez tout à fait, comme moi, vous focalisez sur l’histoire. Comme je le disais un peu plus haut, les saison 1 et 2 sont adaptées et Attack On Titan 2 ira même par se conclure sur un énorme cliff-hanger teasant la saison 3 après vous avoir tenu en haleine durant une mission finale (la fin de saison 2) qui dure pas moins d’une grosse heure, oui oui vous lisez bien.

A_O_T_ 2_20180504200440.jpg

Qu’en est-il de la fidélité ?

A_O_T_ 2_20180504200631.jpg

Dans le 1er, tout ce qui était essentiel dans l’intrigue de l’oeuvre avait été gardé dans le Jeu Vidéo avec une fidélité exemplaire. Ici, c’est un peu pareil mais Attack On Titan 2 nous fait vivre les événements dans la peau d’un soldat, se faisant, il est normal que certaines choses changent légèrement. Par exemple, pendant qu’Eren, Armin et Mikasa sont sur le point de se faire **** par l’armée à cause d’un gros événement assez majeur (je vous jure que je fait de mon mieux pour vous en dire le moins possible), vous, vous restez aux côtés de Marco et de Patate Girl Sasha Braus, tentant en vain de redresser le moral de vos camarades. Bref, vous comprenez le principe, si vous connaissez l’oeuvre avant d’attaquer le jeu, vous savez ce qui se passe pendant que vous faites vos petites affaires. Quand aux autres, pas de panique, les cinématiques relatent toujours avec exactitude ou presque ce qui se passe en se focalisant avant tout sur les moments les plus importants. Donc ça reste toujours aussi fidèle, tout en vous faisant vivre l’action d’un point de vue différent. C’est toujours aussi immersif, toujours aussi spectaculaire. Le fait de vivre les événements à travers des yeux neufs ajoute une dose bienvenue qui joue grandement sur la justification d’un 2 sur la jaquette. De plus, on se sent réellement investi par les événements et même si je suis pour l’instant à jour dans l’animé, j’ai toujours eu cette grosse envie de continuer sans jamais m’arrêter, tant Attack On Titan 2 à réussi à garder ce petit quelque chose qui fait qu’on veut poursuivre sans s’arrêter.

A_O_T_ 2_20180504201257.jpg

Encore du RPG, toujours du RPG

A_O_T_ 2_20180504202631.jpg

Attack On Titan 2 conserve les mécaniques de RPG de son aîné à l’identique et d’un côté, c’est tant mieux. Ça me permet de ne plus me prendre la tête avec une mécanique qui aurait pu me frustrer. Mais la grosse nouveauté, vient du fait qu’il faudra améliorer notre personnage avec un système de montée de niveau (le coup classique mais qui vous filera des points de compétences à chaque niveau) et un système d’amitié qui vous permettra de débloquer des compétences. Pour le système d’amitié, il faudra donc faire copain copain avec les personnages emblématique de l’oeuvre, en leur tapant la discute dans un système de choix multiple et en leur donnant des cadeaux (comme en vrai quoi), ça vous permettra de débloquer des compétences vous filant un petit bonus (comme une attaque en piquée, plus de force et etc etc). Néanmoins, les dîtes compétences coûteront un certain nombre de points. Les joueuses et joueurs qui ont fait un certain Nier Automata ne seront pas du tout dépaysés par ce système puisqu’il est pratiquement identique au système de puces du jeu édité par Square Enix. C’est simple, c’est clair, on ne perd pas trop de temps dans le menu adéquat.

A_O_T_ 2_20180513192922.jpg

Bataillons, bataillons, oh soldats du bataillon d’exploration

A_O_T_ 2_20180513195810.jpg

Attack On Titan 2 garde là aussi le même gameplay lors des batailles que son aîné mais en faisant quelques ajustements qui m’ont un peu décontenancé, du moins au départ. Au contraire du 1er opus où il y a avait quelques différences suivant le personnage que vous incarniez (par exemple, Armin ne se joue pas du tout comme Jean ou Mikasa par exemple), ici étant donné que vous êtes avec votre personnage, hé bien vu que vous incarnez quand même un soldat lambda, vous sentez quand même un léger changement de puissance. Pour palier à ça, Omega Force à rajouter deux features qui pourront vous aider en tant que soldat seul, comme l’attaque surprise et qui tue immédiatement le titan et la contre attaque immédiate en cas d’esquive particulière réussie. En ce qui me concerne, je me suis plus réfugié du côté de la coop avec l’IA, que je trouve mieux travaillée que dans le 1er. Vous avez droit à une petite escouade de 4 copains-copines (suivant un rang, de D à S+) qui répondront à vos ordres d’attaques contre les titans. Se faisant, j’ai développé une tactique particulière qui consiste à les faire découpé un membre qui regorge d’un loot, une fois fait, j’achève le titan à sa nuque. C’est rapide, le sentiment de farming disparaît et surtout, c’est assez badass de s’organiser à deux ou trois sur un même titan. Néanmoins, le sentiment d’une difficulté supplémentaire lié au fait que vous êtes un petit soldat de rien du tout se ressent, du moins en mode normal. Cela dit, plus vous avancez dans votre aventure, plus vous vous renforcerez et plus le sentiment de puissance grandit de façon assez notable. C’est classique et très efficace au final. Et comme il fallait donner une légère petite justification quand aux faits d’être pris sous les ailes d’Hansi, au bout d’un moment, Attack On Titan introduit calmement la notion de capture de titans, ouais carrément ouais. Se faisant, il chamboule votre manière d’appréhender les champs de batailles et la feature des bases et de votre ravitaillement sur le terrain. Au bout d’une dizaine d’heures, cette faculté de renverser un peu mes habitudes me réjouit fortement et je me suis pris à ce fameux jeu de captures avec une agréable surprise tant ça se fait sans vraiment s’en rendre compte, du moins de mon côté. Bref, cette suite m’a fait légèrement changer mes habitudes, pour me proposer une façon supplémentaire d’évoluer dans ma façon de combattre sur les champs de batailles.

A_O_T_ 2_20180513200704.jpg

Conciliant avec le 1er opus, exigeant avec sa suite

A_O_T_ 2_20180515220959.jpg

Après mes quasi 80 heures sur le 1er opus, j’avais des attentes particulières pour cette fameuse suite. Force est de constater que je ne suis pas vraiment servi comme il le faudrait. Dans les graphismes d’abord, où la qualité n’a pas changée, c’est pour ainsi dire la même chose. Ce qui est dommage, puisque c’est kif-kif Charrette où ça peut passer du assez joli au très vilain plutôt vite (nul doute que les screenshots témoigneront d’eux même). Du côté de la caméra qui devenait folle dans les combats contre plusieurs titans, c’est toujours le même problème. De plus, dans certaines (nouvelles) zones comme le district de Trost, où vous pouvez vous rendre dans les magasins, la caméra à comme dirait eu une soirée chargée en alcool la veille et c’est assez flagrant. Heureusement, ça ne concerne que ces petites zones. En combat, les éléments du décor et les titans poppent toujours de la même façon et graphiquement, c’est assez vilain au niveau des textures sans que ce soit non plus vraiment moche, puisque j’ai déjà vu pire ailleurs. Au rayon de la bande son, je retiens encore une fois que ce n’est pas celle de l’animé mais je la trouve vraiment intéressante avec ses fulgurances de rock et de grosse voix rappelant les chœurs russes, la vodka en moins par contre. C’est pas non plus quelque chose que je ré-écouterais derrière mais qui fait son travail, ce qui est plutôt cool.

A_O_T_ 2_20180515213003.jpg

Mais alors, une suite vraiment nécessaire ?

A_O_T_ 2_20180515200743.jpg

De façon cash, après 80 heures sur Wings Of Freedom, pour moi Attack On Titan 2 c’est un grand oui. Pourquoi ? Parce que même si cela reste toujours un Dynasty Warriors like pur sang, je trouve que justement, la sauce prend toujours autant, malgré, il faut le dire, des défauts qui rebuteront forcément. En ce qui me concerne, Attack On Titan 2, malgré de fortes exigences que j’ai en son encontre se montre vraiment bon, voir même très bon et addictif, avec cette faculté à distiller ses quelques petites nouveautés aux bons moments et à garder avec brio ce que son aîné avait commencé à faire. C’est pas non plus un grand jeu qui révolutionne le JV mais ce qu’il fait, il le fait bien, très bien même, avec un soupçon d’amour certain pour l’oeuvre en elle même et le fan que je suis. J’étais venu chercher une adaptation vidéo-ludique de Shingeki No Kyojin, j’ai été plus que servi, malgré des petits défauts ici où là même si j’avoue être exigent. Certainement le meilleur Dynasty Warriors like de sa catégorie, grâce notamment à sa fidélité hors pair sur l’oeuvre dont il s’inspire.

A_O_T_ 2_20180515200754.jpg

Verdict

A_O_T_ 2_20180515202145.jpg

Toute mes exigences n’ont pas été comblées, notamment sur les graphismes, mais force est de constater que Attack On Titan 2 fait le travail avec brio. Non seulement la fidélité est toujours au rendez vous mais en plus, l’idée de nous montrer les événements à travers des yeux nouveaux est une excellente idée. Peut être pas le jeu de l’année mais Attack On Titan 2 se révèle efficace, maîtrisé, addictif et reste une fois de plus un défouloir toujours aussi spectaculaire. J’étais venu chercher une dose supplémentaire de tabassage de titans par paquets de trente deux, j’ai été plus que servi avec du rab qui plus est, donc merci Oméga Force !

A_O_T_ 2_20180505202730.jpg

Les + :

  • Une fidélité exemplaire, qui force (encore) le respect
  • Le fait de nous faire vivre les événements à travers des yeux nouveaux est une excellente idée, surtout dans les cinématiques dans la peau de votre avatar, ça fait plus que mouche
  • Une immersion inattendue
  • Une énorme mission finale qui tient pas loin d’une grosse heure, je n’oublierais pas de sitôt un grand moment de pure baston
  • Addictif encore et toujours
  • Le gameplay tri-dimensionnel toujours aussi efficace et un poil amélioré
  • Pas beaucoup de nouveautés mais savamment distillées aux bons moments pour relancer la machine
  • Une durée de vie assez longue, il y a de quoi faire (le mode histoire tient sur 25 heures minimum)
  • Un doublage japonais et une traduction fr de base
  • Une bande son refaites de A à Z, avec un peu de rock et de chœur, qui fait le café…

A_O_T_ 2_20180505200706.jpg

Les – :

  • …Mais qui n’arrive toujours pas à la hauteur de celle de l’animé.
  • D’ailleurs, pourquoi les droits de l’OST de l’animé sont si durs à obtenir ?
  • Des défauts venus tout droits du 1er volet, notamment sur la caméra et les graphismes
  • Des petites fautes dans la traduction, ici où là
  • Des dlcs payants pour 11 petites missions, c’est un peu limite-limite
  • Faudra sûrement énormément de travail pour le prochain opus Attack On Titan, ça peut le faire une fois, deux fois, mais le troisième opus devra réellement bouleverser une formule qui tournera forcément en rond à un moment ou un autre

A_O_T_ 2_20180517193414.jpg

Son appréciation

Quand bien même j’avais de fortes exigences à son encontre et qui n’ont pas été contentées, j’admet que Attack On Titan 2 à su distillé ses quelques petites nouveautés avec une efficacité certaine. Toujours aussi fidèle à Shingeki No Kyojin, avec cette fois-ci une nouvelle façon d’aborder l’histoire, Omega Force propose une assez bonne suite, toujours aussi efficace, spectaculaire, addictive et généreuse dans son contenu. Néanmoins, il va quand même falloir se remettre en question à un moment donné, histoire de ne pas rester sur des acquis qu’il serait dommage de gâcher en faisant du sur-place en proposant un 3ème volet qui sera indéniablement une valeur sûre.

*Critique et screenshots réalisés sur une version PS4 commerciale, achetée par mes soins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s