[Retour Sur] Mon avis sur La Nintendo Switch

Hé bien voilà, après des mois d’hésitations et d’auto concertation, voilà que la Nintendo Switch arrive enfin à la maison et pas n’importe laquelle, mais la mienne (de maison). Je vous propose donc un petit retour après 1 bon mois d’utilisation. Est-ce que Nintendo a réussi son pari sur moi ? Est-ce que ça switche avec la dernière née du constructeur mort mais vivant mais mort mais en fait bien vivant ?  

Switch.png

Nintendo et moi, moi et Nintendo

nintendo-logo

Avant de véritablement parler de la Nintendo Switch, on va revenir en détail sur ce que je pense de Nintendo. Quand j’ai découvert le Jeu Vidéo il y a de ça très longtemps maintenant, ma première vraie console de jeu bien à moi fut la Game Boy Advance. A l’époque, vous m’auriez parler de constructeur, éditeur, développeur, vous m’auriez perdu donc. J’ai littéralement fait mes armes sur cette petite console portable, entre les Pokémon, les Golden Sun, Advance Wars et j’en passe et des meilleurs tant il y en a eu des Jeux Vidéo qui ont défilés dessus. Par la suite, pendant quelques temps, j’ai eu la Nintendo Gamecube pour un certain Resident Evil 4 (mais aussi The Legend Of Zelda Wind Waker, mon premier de la saga… Que je n’ai pas tant apprécié que ça ahem) Bien plus tard, à la sortie de la Wii, j’ai été parmi les premiers à réussir à l’acquérir (je me souviens que c’était hardcore niveau disponibilité) pour le fameux The Legend Of Zelda Twilight Princess, qui est encore maintenant mon Zelda préféré (encore que, vous le verrez avec la critique de BOTW, on va dire qu’il n’est plus le seul à l’être :p). Mis à part Twilight Princess, Wii Sport, No More Heroes, Metroid Prime 3, le 1er RedSteel d’Ubisoft, un Dragon Quest en vue FPS (si,si) et quelques titres plus oubliables (comme la version Wii de DBZ Budokai Tenkaichi 3 et de Resident Evil 4…), je m’en suis lassé assez vite, la faute à un catalogue vide, désert et ne convenant pas du tout à l’idée que je me faisait de la console en ce temps là. (J’ai quand même profité de sa fonction rétro-compatibilité quelques temps avant de me résigner sur le fait que le « divorce » entre cette Wii et moi était acté… J’ai donc décidé d’aller voir ailleurs et j’ai laissé tomber l’univers de Nintendo pendant trèèèèèès longtemps (je n’ai pas acheté la Wii U, quand bien même je l’ai eu pendant quelques semaines pour Deus Ex Human Revolution Director’s Cut par exemple). J’y suis revenu temporairement pour Pokémon Soleil et Lune, avec une 2DS au passage, pour faire plaisir à mon meilleur ami, Zeng. Si jamais tu me lit là, bah des bisous mon poto d’amour <3. Bref, je voulais revenir sur mon parcours et revenir sur ce que je pense de Nintendo avant de vous parler exclusivement de la Switch. Donc à une époque où deux grands rivaux se battent pour les mêmes choses, c’est à dire la question des graphismes, de la résolution et du online en proposant d’un côté, les expériences solo et d’un autre le multi à outrance, Nintendo, lui, se concentre avant tout sur les expériences vidéo-ludiques en variant les plaisirs pour un public élargi. De l’action aventure, de la plateforme, du multi, de la course, du beat them all, pratiquement tout les genres sont à peu près dispo sur Nintendo Switch. Rien qu’à sa première année de commercialisation, la console accueille Breath Of The Wild, Splatoon 2, Super Mario Odyssey, Xenoblade Chronicles 2, Mario Kart 8 Deluxe et j’en passe. Vous allez me dire que tout ces genres sont aussi dispo ailleurs mais combien peuvent se targuer d’être aussi ludiques ? Aucun de ces jeux ne sont des foudres de guerres en termes de graphismes mais se récupèrent ailleurs, celle de la variété. D’une expérience à nulle autre pareil chez le voisin nippon ou américain. Ce que tente de faire Nintendo est louable, même si comme en règle générale, rien n’est parfait. Ce que je veut dire (ou tente de vous dire), c’est qu’il y aura toujours le camp du « ouais mais c’est merdique en fait Nintendo » avec le camp du « trop méga bien Nintendo, épouse moi ». Personnellement, il faudrait plus me situer dans le camp du « bon ça c’est cool, je veut y jouer, ça c’est moins bien, je passe outre parce que X raisons ». Je n’ai pas un rapport de fan aveugle ou de hater qui beugle pour un rien sur la firme nippone. Par exemple, j’adule vraiment l’univers de The Legend Of Zelda mais je n’aime pas celui de Mario (même si j’aime bien Mario Kart bizarrement). Mais il faut bien avoué que je n’ai jamais été déçu des JV que Nintendo propose, du moins quand je suis intéressé, cela va de soi.

Les premiers pas avec la Switch

The-Legend-of-Zelda-Breath-of-the-Wild-Link-with-a-Nintendo-Switch-wallpaper-wp4409871.jpg

C’est ainsi donc qu’en ce début de mois de Février de l’an de dis grâce 2018 que je met enfin main basse sur la Nintendo Switch. J’ai choisi la version avec les Joycon gris parce que le coloris fait plus « adulte » pour moi. Bien que je n’ai rien à dire sur le choix « Néon ». Bref, c’est une fois rentré dans ma tanière que j’ouvre enfin le précieux. Le carton est petit, comparé à celui de la PS4 par exemple. Une fois ouvert, la console et tout le nécessaire sont disposés sur deux étages. Ce qui vient à vous dés l’ouverture, étant l’écran et les joy con. On retire le carton de disposition (le premier étage en gros) pour y retrouver le Dock, que je trouve joli mais un peu enfantin de par sa composition (beh ouais le bloc est tout en plastique…), la manette où on installe les joy cons, que je trouve vraiment petite et qui me ferait bien plus de mal aux mains qu’une manette PS3 par exemple., le chargeur, des dragonnes et un câble HDMI. La disposition est simple, enveloppée, protégeant tout ce beau matériel. Bref, Nintendo à pour le coup penser à tout. Maintenant que j’ai pris ce dont j’avais besoin (l’écran, les Joy Cons et le chargeur), je range tout ça dans la magnifique boîte et je ne m’en occupe plus. Place aux premiers pas sur la Nintendo Switch.

Premières configurations, premières personnalisations, premier pas et premier avis

Switch.jpg

Comme pour toute première utilisation d’un appareil high tech, il faut avant tout paramétré diverses options avant de pouvoir « profiter » de son nouveau joujou et la Switch n’y échappe pas. La première des choses à faire étant de clipser les Joy cons. C’est facile et là encore c’est bien pensé. De haut jusqu’en bas, jusqu’à entendre un petit clic (le fameux son qu’on entend dans les spots de pub de la console et des JV). Suite à ça, la console nous invite à paramétrer tout un tas de choses de base. C’est très facile, ça se passe étapes par étapes et surtout c’est très rapide. A tel point que ce moment chiant passe plus vite que je ne l’aurais pensé… Par la suite, on se crée un compte avec soit la possibilité de se faire un avatar personnalisé sur la base d’une galerie d’image des héros et héroïnes de Nintendo ou de se faire un Mii. Cette étape franchie, et à condition de mettre la console à jour (une maj qui s’est faite sans subir un temps d’attente propre à un temps de téléchargement du fichier O_o), on peut aussi connecter son compte My Nintendo. Bref, je suis surpris de la relative facilité de cette étape que j’ai toujours trouvé chiante, peu importe l’appareil. Mais il faut bien avoué que ce fut rapide, agréable et sans aucune prises de tête. Avant de me jeter corps et âme dans mon premier jeu, j’aime jeter un oeil dans les tréfonds de mon nouvel appareil. Les menus sont disposés en bas via des cercles avec l’Eshop, les nouvelles, sortes de « journal TV » de Nintendo qui vous tient au courant de l’actu de la console et de l’univers du constructeur/développeur, les paramètres, votre galerie d’images et le menu pour mettre en veille la console. L’interface est simple, claire, légère. De par cette simplicité en découle une certaine rapidité, rien qu’à l’allumage, votre arrivée au menu de départ est pratiquement de l’ordre de 10 secondes ou moins. Comparé à ce qui se passe sur PS4, c’est un autre monde. Pareil pour lancer un jeu, c’est pratiquement de l’ordre de l’immédiat. Au niveau de l’Eshop, j’ai tout de suite été frappé par la ressemblance avec le PS Store tant la disposition se ressemble fortement, même si je constate que l’Eshop se montre un poil moins clair dans sa navigation (du moins, c’est mon avis). Je finit enfin dans les orties paramètres, puisque le sous menu « Thèmes de la console » me laisse à penser que peut être, dans un futur plus ou moins proche, Nintendo fera comme avec sa 3DS et proposera des thèmes payant et/ou gratuit (ou offert via la système de point or platine et cie de My Nintendo) sur l’EShop de la Switch. En attendant, nous avons quand même le choix entre un Blanc immaculé (conception) et un noir (tro dark tavu), ce qui, là encore, renforce l’un des maîtres mot de cette Switch, c’est à dire la liberté (ouais, ça m’arrive de me laisser aller à des envolées poétiques…) Etalée sur un mois, mon utilisation de la Switch est agréable, sans prise de tête. Juste la question de l’autonomie, puisque avec BOTW, j’ai droit à peu près trois heures de tranquillité dans mon lit sans devoir recharger, ce qui, je trouve, est assez peu mais je pinaille. Puisque j’y joue dans d’excellente qualités, tant en terme de confort visuel que sonore. D’ailleurs, pour moi, l’une des forces de la Nintendo Switch étant le fait qu’elle accepte n’importe quel casque, puisque j’ai pris celui que j’utilise habituellement sur PS4, sans devoir me casser les couilles à en acheter un pour seulement cette Switch. La taille de l’écran en mode portable est aussi à souligner. Ni trop petit, ni trop grand, c’est juste parfait. Pour les défauts, il faudra descendre en bas de cet article puisqu’en effet, tout n’est pas parfait même si la console fêtera ses 1 ans le 3 mars 2018.

La prise en main, du jour d’achat (3 février 2018) à un mois plus tard

On en vient à la prise en main et ça se teste sur « seulement » Breath Of The Wild et se passe elle aussi sur ce premier mois. Au départ, je vous avoue que mon plus gros problème se concentrait sur le joystick droit. Situé en dessous de la croix des actions, j’ai rencontré quelques difficultés en terme de navigation entre les touches et le stick. Les premiers jours fut un peu compliqué mais peu à peu et comme par magie, l’habitude arrive et au final, je n’y ai plus pensé. En mode portable exclusivement, les longues sessions (3-4 heures grand max) se passent super bien tant la console n’est pas si lourde que ça, ne chauffe pas tant que ça. Quand bien même, j’ai beau avoir des grandes mains, aucune gène de quelques sortes que ce soit n’est arrivée à la longue, même si il m’arrive d’avoir la main droite engourdie et ce, de plus en plus. Les touches sont bien disposées et aucun souci n’est à noter.

Le (petit) bilan après 1 mois d’utilisation

Que ce soit en terme d’ergonomie, la Switch s’est toujours révélée agréable, la prise en mains, malgré les débuts compliqués avec la disposition du joystick droit, est vraiment surprenante, tant en terme d’adaptation que de confort de jeu. Néanmoins, de plus en plus, et même si je n’ai pas de grosses sessions en terme de durée (2 heures par ci, un peu plus par là), je ressent une certaine gène vis à vis de la main droite, je parlerais même d’engourdissement, ce que je ne comprend pas puisque je n’ai jamais eu ce genre de chose sur d’autres consoles… L’interface ainsi que la rapidité de cette dernière fait un bien fou, tant ça rend la navigation, là encore agréable. Mais avec seulement Breath Of The Wild, j’ai seulement effleuré toute les possibilités que la Switch avait sous le capot, quand bien même au niveaux des graphismes, et en mode portable exclusivement, il faut bien vous rendre compte que j’ai pris des claques à longueur de temps. Je suis réellement satisfait de mon achat tant cette Nintendo Switch se révèle être une compagne (beh oui on dit LA Switch) de forte bonne compagnie, même si mon avis se base uniquement (et pour l’instant) sur la grosse exclusivité The Legend Of Zelda Breath Of The Wild. Ceci dit, j’ai quand même des mais à émettre.

Mes griefs à son encontre :

  • La faible capacité en terme de stockage interne : 32 go sur le papier, 25 en réalité (beh ouais, comme partout ailleurs, le constructeur garde de la place pour lui). Se faisant, si vous voulez acheter et télécharger JV démat, extensions, dlc et cie, l’investissement dans une carde SD est OBLIGATOIRE et non vendu avec la console, ce qui, pour moi, est un point très négatif
  • Devoir investir également dans des accessoires comme une pochette et des protèges écran (rien ne vous OBLIGE néanmoins) me rappel quand même des procédés digne de chez Apple et/ou Microsoft (rayez la mention inutile)
  • La difficulté, pour l’instant (???), pour MOI, de récupérer mes screenshots, quand bien même j’investirais dans une carte SD (j’ai bien l’intention de faire le Season Pass de BOTW). J’y reviens plus bas, mais il aurait été intéressant, via le dock et donc le mode TV, de les récupérés via USB (mon ordi n’a pas de lecteur de carte SD…). En attendant, je spamme un peu via Twitter et je vous avoue que je trouve ça un peu embêtant pour vous, comme pour moi d’ailleurs.
  • Le Dock. Outre son aspect cheap, puisque tout en plastique, dans mon utilisation bien personnelle de la console, rien ne me pousse à m’en servir. Trouvez lui une utilité, Nintendo, je sais pas, par exemple, faites en sorte de récupérer les screenshots via USB à travers le dock, non ?
  • Je voudrais bien que la possible personnalisation du thème de la console arrive assez vite même si pour l’instant, ce n’est pas si grave que ça
  • J’ai eu droit à trois déconnection-désyncronisation du joy con droit en mode portable alors qu’il n’y avait aucune raison pour que ça arrive. Je suspecte quand même le fait que pour la première fois, j’avais mon smartphone dans les mains avec la Switch dans l’autre, et que les fois d’après, alors même que j’avais rechargé la Switch la veille mais qu’elle était à peu près dans les 75-80 % (beh ouais j’ai joué derrière), elle à dû tirer de la batterie aux Joy Cons d’une manière ou d’une autre puisque le droit était pratiquement vide le lendemain. Ou alors, c’est beaucoup plus grave que je ne le pense et ce même Joy Con droit est victime d’un défaut de conception, ce que je n’ai pas du tout envie. Si jamais ça vous arrive, petite astuce, redémarrez ou éteignez carrément la Switch ou partez dans le menu des manettes et faites une re-synchronisation, ça règle le bug, du moins pour l’instant.
  • En ce qui concerne le partage sur les RS et plus particulièrement Twitter. Non seulement, l’appli n’est pas à jour (toujours cette histoire de 140 caractères) mais aussi l’impossibilité d’ajouter 4 screenshots en même temps (on peut le faire sur PS4)…
  • Je trouve qu’en ce qui concerne certaines informations sur la recharge, les batteries plus précisément, c’est assez flou selon moi. La Switch ne nous renseigne pas suffisamment et c’est bien dommage.
  • Il faut vraiment être à côté (c’est limite) de la Box Wifi pour avoir le signal à fond. Ma box est en bas, j’y joue le plus souvent dans ma chambre, le signal est limite invisible. Je n’ai pas eu ce « souci » sur la 2ds et la PS4. Je sais d’avance que pour dl le contenu du SP de BOTW, je vais devoir m’organiser et être à proximité de ma box.

Ce que j’aime chez la Nintendo Switch :

  • Sa simplicité. Naviguer dans les menus est simple, rapide, intuitif. J’aime ça, vraiment, c’est un autre monde, comparé avec la PS4
  • La liberté que j’éprouve quand j’y joue. Admettons que j’y joue alors que je suis dans mon salon et d’un coup, j’ai envie de continuer dans mon lit, aucun problème. Avec la PS4, c’est plus compliqué, voir même impossible de faire ce genre de choses.
  • La fonction pour les captures d’écran, bien meilleure que le Share sur PS4 selon moi
  • La taille de l’écran et ce qu’il affiche sans aucun problème. BOTW n’est pas un foudre de guerre en terme de graphisme pur (Horizon Zero Dawn sorti en même temps, le distance sur cette question) mais il m’arrive de m’arrêter parfois pour admirer un panorama ou d’observer le paysage. En mode portable, la Switch fait le « show » en tout cas. Imaginez tenir un Jeu Vidéo dit de salon mais dans vos mains, au chaud, dans votre lit, casque sur la tête. Effets garantis, croyez moi.
  • Le fait qu’elle supporte n’importe quel casque sous prise jack. Bien content de cette option sommes toute ultra basique pour vous (mais pas pour moi)

Ce que j’attend de la Nintendo Switch dans un futur plus ou moins proche :

  • Je ne dirais pas non pour un portage HD des The Legend Of Zelda Wind Waker, Twilight Princess et Skyward Sword (que je n’ai jamais fait), histoire de patienter pour le prochain tranquillement, et ptet de Deus Ex Human Revolution (bah quoi ?). Mais à court terme, je ne dirais pas non pour le portage du jeu « Crossing Souls » qui se prête vraiment bien à des sessions nomade :p
  • Outre Breath Of The Wild, j’attend impatiemment Hyrule Warriors, No More Heroes Travis Strike Again, le prochain Pokémon et Metroid 4 (même si j’ai vraiment peur étant donné que le développement aurait été confié à Bandai Namco…
  • Que Nintendo fasse ce qu’il a fait sur sa Wii U, qu’il ne lâche rien en terme d’exclus
  • Que les éditeurs tiers n’aient aucune peur de sortir leur JV sur Switch
  • Je voudrais personnaliser de fond en comble mon interface de la Switch, du genre avec un fond d’écran aux couleurs de Deus Ex Mankind Divided, mais là je pense que je rêve un peu beaucoup…

Avis après mon premier mois sur cette fameuse Switch

J’ai acheté la Nintendo Switch parce que j’en avais un peu marre de la PS4. La raison première étant que je cherchais une console de Jeux Vidéos qui ne fasse QUE du JV, de préférence SOLO. Le pari est réussi pour moi sur cette question. La seconde raison de son achat était pour les JV, Breath Of The Wild pour commencer, le retour de No More Heroes pour consolider ma décision. Pour le premier, c’est un grand oui, d’ailleurs je vous redirige vers sa critique pour plus de précision. Pour le second, il faudra attendre MAIS j’ai déjà repéré quelques JV qui sauront me faire patienter. Hyrule Warriors, Fire Emblem Warriors (on reste dans le domaine du mûso par contre…) par exemple. Non je ne pense pas me résoudre à essayer à « contre coeur » les Xenoblade et Super Mario Odyssey, Splatoon 2, Mario Kart 8 Deluxe par exemple, puisque ça m’intéresse pas du tout et surtout parce que c’est cher (70 balles, si je me plante et que je n’aime toujours pas, ça me fera super mal au train arrière…). Vous allez me dire que ça fait un faible nombre de JV, mais il faut bien préciser que la Switch est avant tout à la maison pour être la co-équipière de ma PS4. Du moins chez moi. Que l’un sans l’autre, c’est comme les céréales sans le lait, la chat sans le miaou, bref vous comprenez où je veut en arriver. De plus, pour celles et ceux qui ne me connaissent pas ou peu, que le Jeu Vidéo n’est pas que ma seule passion et que je « consomme » énormément de séries TV à côté, il est important de préciser cette donnée capitale… Donc là encore, sur cette seconde « exigence » qui est la mienne, la Switch assure sa part. C’est une console jeune, très jeune même. Mais pour l’instant, elle ne me déçoit pas (Même si cette histoire avec le Joy Con droit ne me rassure pas beaucoup). Mieux elle m’étonne, me comble et m’offre ce que j’exige d’elle, ce qui est une performance notable, surtout avec moi et mes attentes bien personnelles et farfelues.

Pour finir, voilà mon code ami ! Et vous, Switchez vous ?

Screen 1 bis.jpg

Publicités

2 réflexions sur “[Retour Sur] Mon avis sur La Nintendo Switch

  1. Je partage beaucoup de tes ressentis et avis, le plus gênant dans cette console étant la faiblesse du stockage d origine obligeant à l acquisition d’une carte mémoire. Je ne parle pas du vol manifeste quand on voit le bon niveau tarif quand on achète une carte mémoire flaggué Nintendo switch en comparaison avec la même carte mémoire lambda.

    Amuses toi bien et continu de nous faire partager tes ressentis.

    Aimé par 2 personnes

    1. Cette histoire de faible stockage interne et du coup devoir passer à la caisse pour une micro sd est plus problématique, du moins pour moi, que ce que j’en dit dans l’article cependant. Des JV comme Bayonnetta 1 et 2, LA Noire et tout ceux qui exige de la place supplémentaire, je peut les oublier le temps de l’achat d’une micro sd… Après, comme je le dit, j’attend impatiemment un certain Hyrule Warriors, si je trouve ça bien, il y aura une critique dessus 🙂 Merci pour ton commentaire pour finir 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s